top_bottom
Slideshow of this Project Press F11 for Full Screen
GREEN WAVE, A THERMAL SWIMMING POOL
ROYAT 2010
FRANCE
image

Partager
PROGRAM : "Construction of a mobilization swimming-pool in the thermal centre of Royat"
COMPETITION : First Prize
IN ASSOCIATION WITH : Frederic Magnien Architect
CLIENT : Commune de Royat, Ophis, Puy-de-Dôme
LOCATION : Royat, France
PERSPECTIVES : Marco Conti Sikic
STATUS : In progress
WEBSITE : http://www.thermes-de-royat.com/
greenwave_pl01
greenwave_pl02
greenwave_pl03
greenwave_pl04
greenwave_pl05
greenwave_pl06
greenwave_pl07
greenwave_pl08
greenwave_pl09
greenwave_pl10
greenwave_pl11
greenwave_pl12

.

GREEN WAVE, CONSTRUCTION OF A SWIMMING-POOL IN THE THERMAL CENTRE OF ROYAT

In the heart of the water city of Royat and its green mall in the confluence of the Tiretaine and Liaboux rivers, our extension project is a dynamic response to the ambition of Royat city to build a mobilization swimming pool represented by a very attractive and contemporary architecture researched by the patients of spas.

By increasing also the choice of cardio-arterial and rheumatologic cares, our architecture proposes the construction of a “planted wave” that covers the pool hall under its curve. The ecological wave projects thus its curve towards the avenue de Royat such as a new green setting, true urban signal dedicated to the welfare and laid out in the urban Northern façade of the spa site. By meeting the needs of the programme as precisely as possible, our project emphasizes three major themes as detailed below : the urban signal, the welfare of the patients and the high environment quality.

A “signal” project perfectly integrated in the urban context

From the avenue de Royat our project expresses thus itself clearly as a strong architectural signal leading the slightly austere line of the mineral façade laid out in bar codes of extensions dating of the sixties to the eighties. Our “green wave” takes into account all the constraints of the site and presents a compact made-to-measure volumetry on stilts of the scratched surrounding frame. Actually, the arched architecture of the pool hall sets up against the bank of the main building, lining up along the firemen lane to the laundry and the workshops located below.

The urban integration of this extension welcoming the mobilization swimming pool is made with simplicity and lightness. Under this green wave, the fountain pool and the mobilization pool have both a circular shape for pools in this cramped setting-up context and on the other hand this shape enables the patients to take advantage of their cares with visibility equivalent for everybody towards the physiotherapists places at equidistance from everyone in the centre of the pools.

At the East of the parcel near the source, the volume of the hall stops at the implantation limit. But, in order to unify the architectures of the site together, the roof stretches itself and becomes convertible creating thus a whole height space and therefore easily reachable from the water source “Auraline” drilling head. The existing façade becomes an interior wooden wall pierced with portholes and horizontal bays behind which the incoming and outgoing changing rooms are laid out. The access to these changing rooms is made by two footbridges whereas a free space is laid out between the technical floor of the extension and the building to let the natural light penetrate on the 0-level of the current building by a glazed floor.

A protecting cocoon dedicated to the welfare of the patients

The atmosphere is warm, intimate and more relaxing. The thermal water of the stainless steel pools makes its gleams shimmer on the interior vault. At the East of the hall, the fountain pool with soft lighting of the zenithal cupola offers a view on the sky of Auvergne to the swimmers. Through the glazed and progressively printed eardrum to ensure intimacy, the view focuses on the arcade of Royat viaduct. Its linearity is punctuated by the majestic cedar of Lebanon along the avenue des Thermes. The mobilization pool located in the West of the hall profits by the piercing in screen wall of engraved wooden façade on the avenue, whereas the glazed eardrum offers a view on a teeming planted wall.

Both pools are thus placed in a case of aquatic plants set in jardinières taking the exact shape of the curves with their contours and defining comfortable beaches. The incoming and outgoing changing rooms as well as the functional premises are linked to the other thermal activities by a moving and welcoming circulation well lightened by two planted patios. The patients are therefore protected and calmed in a glass and steel, wooden and green cocoon. Under this interior hall, we feel like in the hull of a ship moored on a pier offering to the visitors’ imagination a naval architecture that invites them with sea colours wooded during the time of a spa care.

An architecture of high environmental quality

Our “green wave” project sets a case of nature on the avenue de Royat. But on top of the “green design”, this planted roof ensures also through its inertia a great acoustic and especially thermal comfort inside the hall. This bioclimatic cushion will actually enable to reduce the energetic expenditure by accumulating the heat in winter and by ventilating naturally the hall in summer. At the bottom of the Puy de Gravenoire, it is thus a project of urban respiration, a micro landscape in the entity peculiar to the spa. It is a space of ecological regeneration not only offered to the patient of the spa but also to the common passer-by of the avenue de Royat representing the dynamics and the ambition of the spa city to be part in the contemporary history of the inhabitants of Royat.

Vincent Callebaut Architect

TEXTE FRANCAIS

VAGUE VEGETALE, CONSTRUCTION D'UNE PISCINE DE MOBILISATION AU CENTRE THERMAL DE ROYAT

Au cœur de la Ville d’Eaux de Royat et de sa coulée verte au confluent de la Tiretaine et du Liaboux., notre projet d’extension est une réponse dynamique à l’ambition de la Ville de Royat de construire une piscine de mobilisation se traduisant par une architecture contemporaine et très attractive recherchées par les curistes.

Tout en élargissant ainsi la palette des soins cardio-artériels et rhumatologiques, notre architecture propose la construction d’une « Vague Végétale » qui vient envelopper sous sa courbe la halle bassin. Cette vague écologique projette ainsi son galbe vers l’avenue de Royat tel un nouvel écrin de verdure, véritable signal urbain dédié au bien-être et lové au creux de la façade urbaine nord du site thermal. En répondant au plus précisément au programme, notre projet met l’accent sur trois thèmes majeurs que nous développons ci-dessous : le signal urbain, le bien-être des curistes.et la haute qualité environnementale.

Un projet « signal » parfaitement intégré au contexte urbain

Depuis l’avenue de Royat, notre projet s’affirme donc clairement comme un signal architectural fort venant animer le linéaire un peu austère de la façade minérale en code-barres des extensions datant des années 1960 à 1980. Notre « Vague Végétale » intègre toutes les contraintes du site et présente une volumétrie compacte sur pilotis et couturée sur mesure au bâti environnant écorché. En effet, l’architecture arquée de la halle bassin vient épouser la rive du bâtiment principal tout en s’alignant, le long de la voie pompier, à la blanchisserie et aux ateliers situés en contrebas.

L’intégration urbaine de cette nouvelle extension accueillant la piscine de mobilisation s’opère donc avec simplicité et légèreté. Sous cette vague verte, le bassin à jets et le bassin de mobilisation, adoptent tous deux la forme circulaire qui présente deux grands avantages : d’une part, le cercle est la forme la plus compacte pour les bassins dans ce contexte exigu d’implantation et d’autre part cette même forme ronde permet aux curistes de profiter de leurs soins avec une visibilité égale pour tous vis-à-vis des kinésithérapeutes ainsi placés à équidistance de chacun au centre des bassins.

A l’est de la parcelle vers la source, le volume de la halle s’arrête à la limite d’implantation mais dans un souci d’unifier les architectures du site entre elles, la toiture s’étire et devient décapotable créant ainsi un espace toute hauteur et par conséquent facile d’accès au dessus de la tête de forage « Auraline ». La façade existante devient un mur en bois intérieur percés de hublots et de baies horizontales derrière lesquels se développent les vestiaires entrants et sortants. L’accès à ces vestiaires se fait par deux passerelles alors qu’un espace libre est ménagé entre l’étage technique de l’extension et le bâtiment pour laisser pénétrer par un plancher en verre la lumière naturelle au niveau 0 du bâtiment actuel.

Un cocon protecteur dédié au bien-être des curistes

L’atmosphère se veut feutrée chaleureuse et des plus relaxante. L’eau thermale des bassins en acier inoxydable fait miroiter ses reflets sur la voute intérieure. A l’est de la halle, le bassin à jets baigne sous la lumière tamisée de la coupole zénithale offrant aux nageurs une vue sur le ciel auvergnat. A travers le tympan vitré et sérigraphié progressivement pour assurer toute intimité, la vue cadre les arcades du viaduc de Royat dont la linéarité est ponctuée par le majestueux cèdre du Liban bordant l’avenue des Thermes. Le bassin de mobilisation implanté quant à lui à l’ouest de la halle bénéficie des percements en claustra de bois ciselés en façade sur l’avenue tandis que le tympan vitré offre une vue sur un mur végétal foisonnant.

Les deux bassins sont ainsi placés dans un écrin de plantes aquatiques plantées dans des jardinières épousant les courbes de leurs contours et délimitant des plages confortables. Les vestiaires entrants et sortants ainsi que les locaux fonctionnels sont quant à eux reliés aux autres activités thermales par une circulation fluide et accueillante bien éclairée par les deux patios paysagers. Les curistes sont ainsi protégés et apaisés dans un cocon de verre et d’acier, de bois et de verdure. Sous cette halle intérieure, on se croirait dés lors plongé dans la coque d’un bateau amarré sur un quai offrant à l’imagination des visiteurs une architecture navale qui les invite à un voyage aux couleurs marines et boisées le temps d’un soin thermal.

Une architecture de Haute Qualité Environnementale

Notre projet de « Vague Végétale » replante un écrin de nature sur l’avenue de Royat. Mais au-delà de ce « design vert », cette toiture végétale assure également par son inertie un grand confort acoustique et surtout thermique à l’intérieur de la halle. Ce coussin bioclimatique permettra en effet de diminuer les dépenses énergétiques en accumulant la chaleur en hiver et en ventilant naturellement la halle en été. Au pied du puy de Gravenoire, c’est donc un projet de respiration urbaine, un micro-paysage dans l’entité propre des thermes. C’est un espace de régénération écologique offert non seulement aux curistes mais aussi au simple passant de l’avenue de Royat démontrant la dynamique et l’ambition de la cité thermale de s’inscrire avec conviction dans l’histoire contemporaine des Royadères !

Vincent Callebaut Architecte